Gaël Varoquaux

ven. 04 avril 2003

←Home

Le “RouteBurn track”

Il y a dans ce chouet pays quelques chemins (“track”) qui vont d’un ilot de civilisation à un autre à travers la brousse. Ce sont les seuls chemins réelement marqués et parcourus. Parmis ceux-là quelques-uns sont trés célébres, ce sont les “great walks”. Il faut les réserver et le camping sauvage n’est pas permis à leur voisinage. Ces deux derniers week end j’en ai fait deux.

Tout d’abord il y a une semaine le “Routeburn track”, qui descend de Glenorchy vers Fjordland. Ma sortie d’alpinisme programmée pour se week end est tombée à l’eau alors je me suis joins à un groupe de physique atomique qui allait sur le Routeburn (des jeunes, bien sûr, dont Stephan et Cluso). Nous avions en fait deux groupes, parcourant le chemin dans chacun des sens et échangeant les clef des voitures au milieu. Comme je savais que le rythme ne serait pas trop effrayant j’ai organisé un concours de dinner avec Cluso, qui allait dans l’autre sens : nous nous retrouvions au camping le soir et celui qui faisait le meilleur dinner gagnait, bien sûr il s’agissait de cuisiner à nous deux pour le totalité des deux groupes : 8 personnes. Je suis donc parti avec un sac à dos monstrueux : lait frais, vin, boites de conserves, légumes frais…

La rando elle même a été trés jolie : une jolie vallée, puis un jolie col, avec un petit sommet à coté du col et une vue jusqu’à la mer Tasmienne… J’ai des photos (pour une fois j’ai pris mon appareil), mais elles ne sont pas encore scannées.. Le dinner a été monstrueux, on avait même trop de vin (car Stefan en avait aussi pris), et on a bien dormit aprés.



Go Top
comments powered by Disqus