Gaël Varoquaux

mer. 26 mars 2003

←Home

Tunnel beach

Hier je suis retourné à tunnel Beach. Je voulais aller en au de Mt Cargill pour voir le coucher de soleil et les nuages envahir la montagne, mais à 4 heures les nuages étaient déjà là, donc j’ai pris mon vélo (et mon appareil photo, cette fois) et j’ai foncé vers tunnel beach. J’ai été me placer au bout de la petite presqu’ile, cinq mêtres au dessus des vagues qui venaient se briser sur la falaise. On voit d’abord l’onulation venir du large. Au fur et à mesure qu’elle approche elle grandit, prend la forme d’une vrai vague, puis d’un rouleau. Enfin elle brise : elle se dresse, se courbe, un peu de blanc apparait au sommet, et se propage vers la droite. Trés vite c’est toute la vague qui est blanche, grondante, se précipitant vers la falaise sous moi. Je dis se précipitant, mais tout se passe assez lentement. La vague, avec ses tonnes d’eau, s’écrase contre la pointe, montant le long du rocher, puis se brisant dans l’air, laissant de petits morceaux d’écume qui retombe dans l’eau tandis que cette explosion blanche avance le long de la falaise, ricochant entre les parois, donnant naissance à d’autres vagues qui viennent aussi se briser sur les rochers à tel point qu’on observe un feu d’artifice de blanc, feu d’artifice qui retombe bien vite pour laisser la mer tout aussi calme… jusqu’à la prochaine vague.

Go Top
comments powered by Disqus